Une vie pleine de chahut et de tendresse

Créé par le 13 mar 2008 | Dans : Bio Express

 

tibet.jpg
getattachmentaspx.jpg

Entre théâtre et poésie, voici la vie du comédien, chanteur et cabarettiste Jean-Marie Verselle.

Il aimait les personnages qui avaient du coffre, des épaules solides et du caractère … Un peu comme lui … Ce blog vous fera découvrir Jean – Marie, de 1945 à 1998, date à laquelle il a décidé de nous quitter prématurément un 31 décembre au douzième coup de minuit.

Il manquera au théâtre, au cinéma, au cabaret et surtout à nous …

Ce site est dédié à Vincent, son fils, Rita, la mère de Vincent, Marie-Claude, sa compagne, Sergine Lawniczak et Joël Verselle, sa soeur et son frère. Merci à vous tous pour votre soutien et toutes les informations que vous m’avez communiqué afin d’alimenter ce blog.

Bio express de 1958 (Flixecourt) à 1966 (Le Théâtre du Soleil)

Créé par le 16 mar 2008 | Dans : Bio Express

La Première … « Première » de Jean-Marie Verselle …


getattachmentaspx2.jpg

C‘était le 19 décembre 1958 à Amiens … Il avait 13 ans, physiquement, il en paraissait déjà cinq de plus. Le hasard a voulu que, trois semaines plus tôt, avant la date fatidique, un des comédiens se casse une jambe. Le rôle très secondaire de Jean-Marie s’est, du coup, transformé en rôle principal ! L’enfant de Picardie n’a pas laissé passer sa chance : un instructeur régional d’art dramatique le repère et l’envoie, avec l’accord de ses parents, Armand et Emélie Verselle, au Centre Dramatique de Lyon, à 800 kilomètres de chez lui. Amateur, le voilà bombardé semi-pro, puis, pro tout court, travaillant deux ans avec Marcel Maréchal.

Entre théâtre et poésie, portrait du comédien, chanteur, cabarettiste Jean-Marie Verselle

Créé par le 16 mar 2008 | Dans : Préambule

Il aimait les personnages qui ont du coffre, des épaules solides, du caractère. Un peu comme lui, mais, ne le répétez pas. Quand on l’a vu sur scène, avec cette présence, cette prestance, difficile de l’oublier.

Il rêvait de jouer Falstaff, on le croit sur parole. Il est même étonnant que personne n’ait fait appel à lui pour reprendre ce rôle ! Il en avait la carrure, le talent et la voix aussi. Quand on l’entendait, chaude, profonde, on voulait qu’elle raconte des histoires à l’infini. Jean-Marie Verselle en jouait très bien, sans abuser de ce qui est un don, un charme, une force. Dans un théâtre, dans un cabaret ou encore à la radio, ce comédien prenait de la place mais sans étouffer ni le texte, ni ses partenaires. Il servait la pièce, l’auteur, le metteur en scène, avec pour seul désir, défendre quelque chose, un rôle, un personnage, un travail. Un beau mélange de respect et d’engagement .

 

getattachmentaspx3.jpg

La Bohème |
Sonia Gerber |
MARIE-CLAUDE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | HocusPocus
| theatre art-scene
| theresec